Une partie de boules explosive !

Une histoire incroyable s’est déroulée à Marseille lors d’une partie de boules.

 Ancêtre de la fameuse « pétanque » qui est si intimement lié à la cité phocéenne, le jeu de boules était assez répandu. Inventé durant l’Antiquité, ce jeu connaîtra des variantes au fil du temps et en fonction des régions. Interdit au peuple par édit royal en 1629, sur l’impulsion probable des fabricants de balles du jeu de paume ou des nobles voulant s’emparer exclusivement du jeu, il faudra attendre l’abolition des privilèges d’août 1789 pour mettre fin à cette prohibition. Mais malgré cette interdiction, on continue à jouer à ce jeu clandestinement.

 Pendant la Révolution, le couvent des Récollets (aujourd’hui disparu) de Marseille devient l’arsenal de la nouvelle garde nationale (milice citoyenne composée de volontaires et destinée au maintien de l’ordre). Des armes, des munitions et des barils de poudre sont entreposés dans les salles du couvent.

 Le 28 avril 1792, des gardes nationaux cantonnés au couvent, voulant surement se distraire un peu pour tuer le temps, eurent l’idée de jouer aux boules avec des petits boulets de canon.

Pendant la partie, le choc d’un des boulets sur les dalles causa vraisemblablement une étincelle qui mit le feu à un baril de poudre ce qui provoqua une explosion dévastatrice.

Le bilan de cette partie est lourd, 38 morts et de nombreux blessés (près de 200).

 Décidément avec cette partie improvisée ce n’est pas que le temps qu’ils ont tué…

 Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.